ÉMULATION OU COMPÉTITION: APPRENONS À JOUER COLLECTIF

Amandine sort toujours les vraies choses. Ca fait du bien de relire ça, et comme ça, ça remet les idées bien en place.

badassafrofem

Je réalisais il y a peu que je me suis de nouveau laissée aller à un de mes vieux travers : le goût de la compétition. Il faut dire que pendant longtemps, c’est un désir revanchard qui m’a animée et sauvée de la dépression. Je voulais prouver que les enfants adoptés ne devenaient pas tous des cas sociaux, je voulais devenir l’opposé de mon frère et j’entrepris donc de réussir partout où il avait abandonné : la musique, le sport, les études. Je voulais prouver que non seulement les Noir.e.s n’étaient pas moins intelligent.e.s mais au contraire, être toujours la plus érudite et en tête de classe. Cette obsession de la revanche et de l’excellence m’a d’abord portée : j’ai pu sortir de ma campagne quand j’ai été « détectée » vers 12 ans et que je suis partie jouer au Bron Basket Club (BBC), enfin, la ville et la rencontre avec la NoirAbie.

View original post 2 994 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s