Vilaine racialiste.

Copain gauchiste blanc,

Pour une fois, je vais parler calmement. Viens on s’assoit deux minutes, on prend un café, un thé, un verre de rouge, une bière, n’importe quoi. On s’assoit sur un banc, tiens c’est gratuit, je préfère. 

Tu sais, tu m’es un peu familier. Tu me rappelles mon prof d’économie de première. On a tous ce prof qu’on adore, qui nous fait aimer les cours, qui nous fait poser dix mille questions, qui provoque des digressions sur la vie, la société, les acteurs sociaux, les inégalités, les injustices, Keynes… et puis Marx. Ben c’est un peu mon prof d’eco de première, que j’aimais bien. Lui aussi, il m’aimait bien, il aimait me voir péter des câbles face aux injustices sociales, lui poser un milliard de questions. Y répondre calmement, posément,  parfois un peu las mais toujours un petit sourire affectueux.

Copain gauchiste blanc, tu me rappelles ma prof d’histoire contempo à la fac. Elle aussi, elle est cool. Elle nous parlait de révolutions du 19eme, de la révolution haïtienne, du printemps des peuples, de la domination, de l’étincelle révolutionnaire, de l’espoir de la libération des peuples opprimées, de la Commune de Paris tout ça. Elle est cool aussi.

Donc tu vois, copain gauchiste blanc, de base tu es associé à de bons souvenirs.
Des fois, je me dis  » YAS soyons tous alliés ! »
Ah mais merde, j’oubliais… Je suis une vilaine racialiste moi aussi. Je pense à la « race ». Je suis celle qui divise. Celle qui réutilise les instruments de la bourgeoisie pour diviser le peuple.
J’ai tout bon des que je parle des problèmes de classe, de luttes sociales, mais dès que j’évoque la race… DISPARU ! Je suis la vilaine, la méchante.

Mais, copain gauchiste blanc, je ne suis pas comme toi, moi. Je ne vois pas la race uniquement comme une catégorie abstraite destinée à nous diviser, je la vis, la réalité de femme Noire pas très riche, pas très propriétaire, à une génération de la pauvreté. Et ça, ça ne va jamais, jamais changer. C’est inefficace politiquement de vouloir nier des réalités sociales et des différences sociales. Crois-tu sincèrement qu’on traite les racisés pauvres et les blancs pauvres de la même manière ?
Crois-tu vraiment que les jeunes Blancs qui moins riches subissent le même contrôle policiers que les  jeunes racisés issus des banlieues ? Crois-tu vraiment que les jeunes Blancs pauvres sont montrés de la même manière dans les médias que les jeunes racisés pauvres ?
Penses-tu vraiment que les luttes et les revendications d’agentes d’entretiens racisées sont aussi relayées que celles d’ouvriers blancs ?
Penses-tu réellement que le racisme est réservé aux bourgeois ? Et que le racisme qui peut exister dans les classes populaires n’empêchent pas une forme d’alliance ?

… et pourtant c’est a moi que tu demandes l’unité. Pourtant c’est moi qui cause la division, simplement en exposant des situations qui peuvent être problématiques.

Racialiste, racialiste, vilaine racialiste.

Je reprends les théories du FN, le thèses du FN (parce que semblerait il seul le FN soit raciste).

Racialiste, racialiste, vilaine racialiste.

Mais si je me fais des films, si seul le FN est raciste, pourquoi je vois des gens du FDG ou de l’extrême gauche qui vont au FN ? Comment c’est possible ?
Ça peut pas être JUSTE la déception. Ça peut pas être JUSTE un vote de protestation.
En tous cas quand t’es Noir ou que t’es Arabe et que t’es déçu.e et que tu veux protester, y a quand même PEU de chances que t’ailles au FN (ou sinon, t’es ridiculement con et même dans ce cas là, tu restes pas très longtemps).

Explique moi, copain gauchiste blanc, comment c’est possible.
Parce que du coup, maintenant, même quand c’est pour parler d’un truc en rapport avec la classe, ben je suis dans le malaise. Je me demande à chaque fois à qui est ce que je parle.

Copain gauchiste blanc, tu peux pas te permettre d’avoir les frontières poreuses sur ce sujet. Parce que j’ai pas envie de me méfier. J’ai pas envie de te regarder d’un air suspect.
On serait si bien, si de temps en temps, on pouvait parler calmement, débattre, au lieu de me voir à chaque fois discréditer mon expérience parce que soit disant je suis une racialiste.
Lol, j’ai pas encore réussi à transcender le fait d’être une femme Noire, tu m’excuseras, parfois j’essaie et puis on me demande d’où je viens, on suit mon frere dans les magazins, on dit à ma grand mère « mais on est pas en Afrique ici  » dans le métro donc tu comprends bon.
Des fois, on y est si proches et puis en fait si loin. Et énoncer cette réalité, c’est pas la créer ni l’alimenter. C’est pas en fermant les yeux et en se bouchant les oreilles que ça va changer.
Tends moi la main un peu, parfois.

🎶Racialiste, racialiste, vilaine racialiste. Briseuse d’unité, même si elle a peu existé.🎶

Nota bene :
(Si ça se trouve moi aussi, j’exploite des ouvriers blancs remarque. Enfin, vu que j’ai absolument aucun moyen de production, et que ma banquière est moyen satisfaite de ma santé financière, ça semble improbable. Mais qui sait.)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s