La diffusion de nudes : ce fléau misogyne.

La société patriarcale, ça pue, épisode 56.
C’est le 1er janvier 2016, et ce début d’année a le goût de nouveauté : même si concrètement ma vie ne change pas radicalement entre le 31 décembre à 23h59 et la minute d’après, t’as toujours cette illusion naïve (et parfois bénéfique) qu’une véritable page se tourne et que la nouvelle année est pleine de promesses et de nouvelles choses.

Ce qui change pas le premier janvier, c’est qu’une énième histoire de nudes tourne sur les réseaux sociaux. Le concept de leaking de nudes, ou plus exactement de diffusion de photos intimes et privées sur les réseaux sociaux est un phénomène que je découvre et qui prend de plus en plus d’ampleur sur les réseaux. Ce problème mérite sérieusement notre attention, en tout cas la mienne, en tant que femme féministe.

Pourquoi ? Parce que la diffusion de ces photos vise à une chose : humilier la femme qui est dessus. Humilier, mortifier, embarrasser, parce que la femme est dans une position soit dénudée ou est en train d’avoir un rapport sexuel. Qu’une femme aie un rapport sexuel et que ce soit montré est donc considéré comme humiliant.
On remarquera dans ce genre de « scandale » que ce sont rarement des nudes de mecs cis qui sont révélées. En gros, un homme n’est pas humilié ou disons moins si des photos de lui à moitié ou totalement nu de lui sont retrouvées sur le net.

Ça m’interroge, en tant que femme hétéra (oui j’accorde, vous ferez avec) de voir des hommes qui me semble-t-il sont hétéros qui diffusent ce genre de photos.
J’ai toujours été perplexe car souvent ces hommes manifestent du désir sexuel pour des femmes et dans le même temps humilient une femme qui aurait clairement une activité sexuelle. Où est la logique ? Les hommes hétéros veulent coucher avec une femme mais vont l’humilier après d’avoir « cédé ».
Cette notion de « cédé » me dérange : elle souligne en effet qu’une femme doit être convaincue/persuadée/poussée/dominée pour coucher. Elle est toujours passive, car si elle est active, elle devient « UNE PUTE ».
Une fille en charge de sa sexualité est « une pute » (et cette appelation est censée la souiller à jamais : j’ai vu des gens dire à une fille qu’elle devrait se faire discrète parce qu’elle est « une pute ».). Une fille joyeusement consentante est une pute, selon pas mal de gens. Une fille qui prend en charge sa sexualité, ou qui montre qu’elle a une sexualité est traité de « pute » par les mêmes hommes hétéros qui prétendent vouloir coucher avec des femmes.
Ça en dit long sur la vision que certains ont du sexe. Les mecs n’ont pas de problèmes avec des tonnes d’images de femmes qu’ils considèrent être comme de purs objets de plaisir devant lesquels ils bavent mais une femme « lambda » en charge de sa sexualité, c’est la pire des « putes ».
La vision d’une femme qui est sexuelle (alors meme que souvent ces photos interviennent dans un échange ou un cadre privé) met certains dans tous leurs états et la femme devient « coupable de puterie ».

Arrivée à ce moment du raisonnement (parce que oui ça me prend la tête), je me dis vraiment, en tant que fille hétéra, pourquoi continuer à coucher avec des hommes misogynes et qui humilient les femmes alors qu’ils prétendent coucher avec ? Pourquoi ? S’ils ne sont pas capables de voir une femme en charge de sa sexualité et ou recevant du plaisir EN PHOTO(souvent volées ou diffusées sans le consentement de la personne) sans la dégrader, à quoi bon ?
Si un homme n’est pas capable de concevoir qu’une femme peut avoir une activité sexuelle et y prendre du plaisir sans l’humilier pour ça, comment serait-il capable de donner du plaisir à une femme ? Est-ce qu’il voit même le sexe comme une activité agréable et plaisante entre personnes consentantes
Et si toutes ces réponses sont négatives : pourquoi continuer à coucher avec ce genre d’individu ? Quel est l’intérêt ? 

Cette culture de l’humiliation permanente du fait qu’une femme choisisse d’avoir une activité sexuelle, ou ait en charge sa propre sexualité est franchement chiante, ya pas à dire.
A mon sens, une femme ne devrait pas avoir honte d’avoir du plaisir, ou de rechercher ce plaisir. Il n’y a rien d’humiliant à ça. Les hommes hétéros qui pensent qu’une femme qui devrait avoir honte d’être joyeusement sexuelle sont à éviter à tout prix. Parce que non seulement leur posture est oppressive mais elle est profondément hypocrite.
Parce que les mêmes hommes qui sont les premiers à crier à la « pute » sont les premiers à taper sur internet « comment draguer une fille » et à pester si une femme se refuse à eux.
Les mêmes hommes qui « crient à la pute » seront les premiers à justifier la tromperie (dans un couple monogame) si la femme n’est pas assez « freaky » pour eux.

Publicités

7 réflexions sur “La diffusion de nudes : ce fléau misogyne.

  1. Toujours le même genre d’article obtus qui se regarde le nombril en rejetant toute la faute sur les hommes. Dans ce genre de situation, il y a autant de femmes qui traiteront la fille de pute. Apprenez d’abord à balayer chez vous.

    J'aime

    • Il n’y a pas autant de femmes qui sont misogynes que d’hommes même si effectivement l’internalisation des codes patriarcaux par les femmes est présente.
      Sauf que le sujet n’est pas là en fait. Si vous lisez bien, je parle exclusivement des hommes qui sont misogynes : à aucun moment je ne dis que seuls les hommes sont misogynes ou que tous les hommes le sont…
      Je parle en fait des hommes misogynes et pas des hommes. Si vous voulez voir des articles sur ce qu’on appelle la « misogynie intégrée » des femmes, je vous conseille de faire d’autres recherches, ou mieux encore, d’écrire un article.

      Quant à l’accusation de se regarder le nombril : vous êtes sur un blog où je partage mes opinions, pas sur un site d’informations… j’ai donc du mal à comprendre exactement quelles étaient vos attentes.

      Aimé par 1 personne

    • Bien sûr la misogynie intériorisée n’est pas un pur produit de la domination masculine et de ses valeurs malodorantes. Male tears rikyu

      merci pour cet article, Kiyemis

      J'aime

    • Donc si je vous suis, le fait que des femmes humilient également une autre femme, ça empêche de critiquer le côté systématique de ce qui se passe actuellement ?
      Effectivement des femmes humilient les victimes, d’une part parce qu’elles ont internalisé ces codes sociaux qui disent que si une femme est en charge de sa propre sexualité, c’est une « pute » ; et aussi parce qu’elles-mêmes ont souvent été humiliées pour les mêmes raisons, et qu’elles ont peur, elles aussi, qu’une photo de ce type soit prise un jour d’elles et diffusée sur Internet.

      Il n’empêche que ce ne sont jamais des photos d’hommes cis et hétéros qui sortent dans ces cas-là. Que lorsqu’on les voit sur les photos ou les vidéos, ce sont toujours leurs partenaires qui sont moquées et humiliées. Et qu’il y a une grande hypocrisie à vouloir coucher avec quelqu’un-e, à envoyer des messages jusqu’au harcèlement pour l’obtenir, parfois, pour finalement la moquer quand une femme décide de coucher.
      Et ce ne sont pas des affaires qui prennent place dans une société parfaitement égalitaire. On ne peut pas critiquer de la même façon les personnes qui dominent socialement et celles qui sont dominées, donc ici les hommes cis hétéros et les autres.

      Ne vous en faites pas, dans le mouvement féministe on balaye souvent devant notre porte, en revanche ce serait bien qu’on ne soit pas les seul-es à le faire.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s