Mise au point rapide. 

Non, on importe pas une situation américaine en France. Comment des personnes qui font partie de catégories stigmatisées auraient ce pouvoir ? On invente pas les chiffres de la discrimination à l’embauche,les contrôles aux faciès, et au logement qui touche des Noir.es (mais pas seulement) et qui a été ÉTUDIÉE à de nombreuses reprises (ya qu’à taper dans Google, à un moment faut pas déconner).

C’est pas parce que vous connaissez le racisme qu’à travers le prisme américain, que ça veut dire que ça n’existe pas. Et d’ailleurs, je trouve la comparaison bancale. Diriez vous qu’un américain importe la situation brésilienne ? Non parce que vous connaissez l’histoire du racisme américain, pas celle du racisme en France. Ça veut pas dire que c’est le même racisme, ça veut dire QU’IL EXISTE. Dire qu’on « importe les problèmes raciaux américains », c’est nier cette histoire du racisme en France. C’est nier le code Noir, la colonisation et le code de l’indigénat, c’est nier l’existence des zoos humains en plein Paris dans les années 30, c’est nier le fait qu’on a indemnisé les colons aux Antilles et pas les anciens esclaves  (après avoir dû s’y prendre à deux reprises pour abolir l’esclavage après des luttes.). Dire qu’on importe « les problèmes américains », c’est nier l’héritage de Césaire, de Fanon, des soeurs Nardal, de collectifs comme celui de la coordination des femmes Noires ou encore du mouvement des femmes Noires. 

Dire qu’on « importe les problèmes américains », c’est déclarer son ignorance face aux problématiques qu’ont vécu les afro-descendants en France (sans parler des questions de néocolonialisme). C’est se réfugier derrière une légende, celle de l’égalité de la republique, une égalité qui restera mythe tant que la négrophobie existera en France. 
NON ON OUBLIE PAS QUE C’EST UN PROBLÈME SOCIAL : 1- les races sont un construit social qui vise à mettre dans une position d’infériorité des catégories de personnes. Donc c’est déjà du social. 

2- le fait d’être une personne racisée a de fait un impact sur tes conditions matérielles d’existence AKA TON PORTEFEUILLE. 

Le fait de se concentrer sur le racisme n’occulte pas les questions « purement » concentrée sur la classe, au contraire, elles permettent d’enrichir la question. Et c’est pas honnête de dire ça, dans un contexte français où souvent à gauche, on (des Blancs, on va pas se cacher)  a largement oublié ces questions. 

Visibiliser une question en particulier ce n’est pas créer un problème. Quand un médecin vous dit : « vous avez un virus », il ne crée pas le virus. Ben là c’est pareil.

Visibiliser une question en particulier, ÇA NE VEUT PAS DIRE NE PAS PARLER DU RESTE  

Parler d’une question en particulier ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de possibilité d’alliance. Mais les alliances ça se crée sur un pied d’égalité et une compréhension mutuelle. 

NON ON NE RÈGLE PAS UN PROBLÈME SOCIAL EN NEN PARLANT PAS. Déso, ça marchera jamais comme ça. On règle pas un problème (dans le cas présent, celui du racisme et de la négrophobie.) en changeant de sujet (c’est LA CLASSE LE PLUS IMPORTANT) , en passant à autre chose (faut arrêter d’en parler et ça va disparaître), en essayant désespérément de croire en un mythe qui n’a jamais existé. 

La justice et l’égalité ne sont pas naturelles. La justice et l’égalité, ça se construit, et certainement pas dans l’ignorance, le silence et les tentatives de diversions. Nos colères sont légitimes. Un point un trait. 

Publicités

Une réflexion sur “Mise au point rapide. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s